Recrutement des talents et intelligence émotionnelle

Au cours d’un processus de recrutement, les critères utilisés pour choisir le meilleur candidat ne sont pas toujours les mêmes. Aujourd’hui et dans la majorité des cas, être titulaire des meilleurs diplômes et disposer des compétences nécessaires ne suffisent plus. 

Désormais, les recruteurs prennent en compte plusieurs autres critères pour le choix de leurs collaborateurs. Cependant, ces critères sont parfois invisibles pendant les entretiens d’embauche. On réunit ces différents éléments dans un groupe de compétences nommées les soft skills

Les sociétés recherchent des employés disposant d’une intelligence émotionnelle en plus des compétences techniques qu’ils ont. Découvrez dans cet article, l’importance du recrutement des talents dans une entreprise. 

Qu’est-ce que la pénurie des talents ?

Durant une entrevue d’embauche, une question revient toujours sous plusieurs formes : pourquoi pensez-vous être la meilleure personne pour occuper ce poste ? 

Mais aujourd’hui, durant l’entretien, le recruteur doit également s’attendre à donner une réponse convaincante à cette question du candidat : pourquoi devrais-je travailler pour vous ? 

Dans le cadre de la pénurie de talents, qui dispose du plus grand avantage ? 

Selon une étude publiée par ManPower Group en 2018, la pénurie des talents atteint un niveau alarmant dans le monde depuis 12 ans et le phénomène continue de s’accentuer. Aujourd’hui, en France, les difficultés de recrutement concernent au moins 29% des employeurs

De même, le cabinet de recrutement américain Korn Ferry a réalisé une étude dont les conclusions montrent que la France pourrait manquer de 1,5 million d’employés dotés des qualifications adéquates d’ici l’année 2030. Face à ce phénomène qui touche la plupart des secteurs d’activités, il est urgent de trouver des solutions pour combattre ce fléau. 

Puisque la cause de la pénurie de talents est en majeure partie reliée à l’écart entre les compétences des salariés et celles recherchées par les structures, les autorités gouvernementales doivent réduire la distance entre la formation reçue par les candidats à l’école et l’univers du travail. 

Il faudra donc mettre l’accent sur la formation professionnelle qui n’est pas encore développée pour le moment. Les innovations managériales doivent être au cœur des mesures prises par les entreprises. Elles doivent également assurer une formation continue aux salariés au cours de leur parcours professionnel. 

Il faudra aussi repenser le recrutement des nouveaux collaborateurs en privilégiant désormais les compétences techniques et surtout les soft skills

Le transfert des talents est aussi une bonne solution pour permettre aux entreprises de disposer des profils dont ils ont besoin et qui proviennent d’autres industries.

Recrutement des talents, un nouveau paradigme : place aux soft skills

Au-delà de la mise en place de stratégie(s) ou d’outils, il est essentiel pour pallier cette pénurie de talents de faire évoluer la culture d’entreprise. Les sociétés doivent donc faire une introspection pour définir leur stratégie interne et donner du poids à leur marque employeur

Il est donc nécessaire d’instaurer un management bienveillant et de prendre en compte l’intelligence émotionnelle et les soft skills

Les soft skills peuvent être définies comme les compétences comportementales que doivent avoir un candidat à un poste dans une entreprise. 

En d’autres termes, il s’agit des différentes valeurs et qualités d’un individu telles que l’audace, l’engagement, l’esprit d’innovation, l’engagement, le leadership, l’esprit d’équipe, etc.

 Il ne s’agit pas réellement d’un nouveau concept puisque nous avons l’habitude de les retrouver sur les CV des candidat(e)s qui se sont rendus compte de l’importance de ces compétences. 

Comparativement aux compétences techniques acquises pendant l’exercice des fonctions, les qualités humaines d’un individu ne changent pas dans la majorité des cas. Elles n’ont pas une date de péremption et ne peuvent subir qu’une amélioration au fil du temps. 

C’est la raison pour laquelle il est indispensable que les recruteurs prennent en compte le comportement de l’aspirant au poste durant l’entrevue, mais également celui de leurs collaborateurs déjà en poste dans l’entreprise. 

Cela a un impact sur le développement de la société et permet d’améliorer de manière considérable le bien-être de tous les salariés. 

Pour que les soft skills puissent participer à la croissance de la société, il est important que les chefs d’entreprise définissent les compétences comportementales dont la structure a vraiment besoin pour mener à bien les différents projets composant l’activité de l’entreprise. 

Intelligence émotionnelle et management : fidélisation des talents

La prise en compte de l’intelligence émotionnelle permet de contribuer également à l’évolution de la politique de recrutement et la culture managériale de la société.

De manière concrète, l’intelligence émotionnelle est l’aptitude à percevoir ses propres émotions, mais également celles des personnes de son entourage. À comprendre ces émotions, à les utiliser et à les réguler pour atteindre un but bien déterminé. 

Pour cela, il faut donc avoir une connaissance précise et pouvoir analyser ses émotions de manière rationnelle. Les compétences qui contribuent à l’intelligence émotionnelle sont la motivation, l’empathie, la conscience de soi, l’autorégulation et les compétences sociales.

L’intelligence émotionnelle est un concept à la mode dans les services de ressources humaines à travers le monde et de nombreux spécialistes s’expriment sur le sujet et déclarent qu’il est urgent de prendre au sérieux l’intelligence émotionnelle. Il existe plusieurs avantages à développer une intelligence émotionnelle dans une entreprise. 

En premier, cela permet une augmentation d’emplois et une plus grande productivité. Les collaborateurs qui développent l’intelligence émotionnelle ont plus de facilité à accroitre leur rendement et à innover. 

La stabilité du personnel et la satisfaction des salariés sont également des bénéfices de l’inclusion de l’intelligence émotionnelle dans les critères de sélection de vos talents. 

De plus, il est plus facile d’améliorer la gestion des risques et d’offrir à la clientèle un support technique très performant. En outre, l’intelligence émotionnelle mise à profit dans la stratégie managériale de l’entreprise permet d’obtenir une meilleure communication organisationnelle. 

Le recrutement des talents au sein d’une entreprise est d’une importance capitale pour le développement des activités de la société. 

Définir les soft skills dont la société a besoin pour l’accomplissement de ses projets est nécessaire pour être sûr de poser les questions adéquates lors des entrevues d’embauche et de choisir les meilleurs candidats. 

Pour optimiser le traitement et le suivi de votre demande
vous allez être redirigé vers le site Ameli.


OK