RGPD : source d’opportunités commerciales

Le 25 mai 2018, de nouvelles dispositions sont apparues sur le marché pour assurer la protection des données personnelles des consommateurs. En effet, suite à une recrudescence non négligeable des plaintes adressées à la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL), la structure a mis en place un nouveau règlement qui permettra désormais de réguler l’utilisation des données personnelles dans le secteur commercial : le RGPD. 

RGPD : comprendre le règlement et adopter de bonnes pratiques

Bien qu’il soit entré en vigueur en 2018, l’année 2019 est celle de l’application stricte et rigoureuse de ces dispositions. Aujourd’hui, le respect du RGPD est une obligation pour toutes les entreprises, quel que soit le domaine d’activités. Cependant, on constate que certaines entreprises ont encore du mal à rentrer dans la danse et considèrent le RGPD comme un obstacle à l’évolution de leurs activités. Et pourtant, cet outil peut être un réel levier d’opportunités commerciales d’un nouveau genre.

De plus en plus d’entreprises ont décidé de mettre en application les principes du RGPD. Cependant, certaines structures et en particulier les PME sont encore sceptiques face aux avantages que pourrait procurer le RGPD. Ce scepticisme est majoritairement dû à une mauvaise conception des principes du règlement. 

Principes : quelle est la finalité du RGPD ?

Selon la définition de la CNIL, le RGPD permet de règlementer le traitement des données personnelles de tout consommateur européen. Lorsqu’on parle de traitement, il s’agit de la récupération, du stockage et de l’utilisation de ces informations. 

Quant à l’expression « données personnelles », elle renvoie à toutes les informations reliées de près ou de loin à une personne identifiée ou identifiable. L’objectif du RGPD est d’obtenir une amélioration de l’accès et des droits des clients sur leurs informations personnelles. Pour cela, il faut imposer de nouvelles responsabilités aux entreprises qui procèdent au stockage des données sur la manière dont elles gèrent et stockent les informations qu’elles recueillent chez les clients ou les prospects. 

L’amélioration des droits et de l’accès des individus à leurs données personnelles se traduit par :

  • Le droit de savoir comment leurs informations personnelles seront utilisées dans l’entreprise,
  • Le droit d’avoir un accès facile et complet sur les informations qu’une structure dispose sur eux,
  • Le droit de rectifier des informations transmises à l’entreprise précédemment,
  • Et le droit de supprimer les informations possèdées sur eux dès qu’ils le souhaitent. 

Le RGPD donne aux entreprises de nouvelles responsabilités en particulier sur l’obtention du consentement du client sur l’utilisation de ses données personnelles. Désormais, les entreprises doivent clairement justifier au citoyen pourquoi elles procèdent à la collecte de telle ou telle information. Toutes les entités ont l’obligation de faire preuve d’une transparence totale sur la durée de détention des informations et sur les dispositifs mis en place pour assurer une sécurité entière de ces informations. 

Se former et sensibiliser ses collaborateurs

Afin de se mettre en conformité avec le RGPD, les entreprises doivent suivre plusieurs étapes.  La première concerne la formation et la sensibilisation du personnel sur l’importance du respect de ce règlement. En effet, le RGPD touche plusieurs aspects de l’entreprise et il est important que chaque collaborateur soit informé sur le rôle qu’il a à jouer pour que l’application du règlement se fasse sans aucune faille. 

La mise en place du RGPD dans l’entreprise bouleversera un peu la structure de l’entité en raison des contraintes juridiques et technologiques qui y sont reliées. Le dirigeant d’entreprise a donc pour devoir de réussir la sensibilisation de tous ses collaborateurs sur le sujet. En responsabilisant chaque membre du personnel, l’application des bonnes pratiques se fera plus facilement. 

Pour permettre aux entreprises de réussir cette phase très importante de la mise en conformité du RGPD, la CNIL met à la disposition des structures un MOOC (module de formation en ligne). Il s’agit d’un atelier RGPD gratuit et accessible à tous pour permettre aux DPO (Délégués à la Protection des Données) de bien comprendre le sujet RGPD. 

Mise en conformité et nouvelles opportunités commerciales

Quelles sont les étapes à suivre pour la mise en conformité de votre entreprise ?

Afin de réussir la conformité RGPD de votre entreprise, vous devez suivre un parcours bien précis pour être sûr de réussir cette mise en place. 

Créer un registre des différents traitements de données 

En premier, vous devez procéder à un recensement précis de tous les traitements d’informations personnelles effectuées par votre entreprise. Désormais, vous devrez donc tenir une documentation entière des informations personnelles disponibles dans votre secteur d’activités. Le but de cette étape est de pouvoir réaliser une identification des traitements, de connaitre tous les acteurs intervenant au niveau de ces traitements et s’assurer que ces traitements sont en conformité avec les principes du RGPD,

Faire le tri parmi les données en vérifiant qu’elles sont utiles à votre activité. 

À ce niveau, seules les informations nécessaires aux objectifs que vous avez préalablement définis doivent être recueillies. Il est aussi important de noter la base juridique sur laquelle ce traitement est positionné et de s’assurer que chaque sous-traitant n’ait accès qu’aux données dont il a besoin.

Adapter vos supports pour informer les utilisateurs et obtenir leur consentement. 

Le RGPD impose aux entreprises l’obligation d’information et de transparence sur l’utilisation des données à l’égard de toutes les personnes qui sont concernées. Par conséquent, à chaque fois que des données sont recueillies, le support de collecte doit comporter toutes les informations nécessaires. Par ailleurs, chaque personne dont vous utilisez les données a le droit d’y accéder, d’apporter des modifications. 

Le DPO

La gestion des informations personnelles de votre structure doit être centralisée au niveau d’un seul acteur. Il s’agit du délégué à la protection des données, le DPO. Il aura pour mission d’informer, de fournir des conseils et de contrôler l’action de tous vos collaborateurs en interne. Le DPO est une pierre centrale pour l’assimilation et le respect des obligations de ce nouveau règlement.

RGPD : source d’opportunités commerciales

Loin d’être une nouvelle contrainte administrative, le RGPD est considéré aujourd’hui comme une réelle opportunité d’affaires pour les entreprises et un moyen d’augmenter leur capital confiance auprès de leur base clientèle. En effet, le marketing souvent agressif des entreprises est souvent mal perçu par les utilisateurs. Le RGPD est un outil qui permet aux entreprises de faire le tri dans leurs informations, de procéder à une optimisation et d’enrichir leur méthode marketing. Le RGPD donne aussi aux entités l’opportunité de tisser un nouveau lien de proximité et de bienveillance avec les clients et les prospects. 

En premier, vous pourrez mieux réussir votre stratégie marketing. L’Inbound Marketing, par exemple, est un marketing qui se veut plus hospitalier et se repose sur la permission de l’internaute. Contrairement aux méthodes de vente agressives, cette stratégie a pour but d’attirer les clients-cibles vers la plateforme web pour les pousser à poursuivre l’échange avec l’entreprise. Donc vous les attirez avec des contenus adaptés à leurs besoins puis grâce au RGPD vous arrivez à stocker et à utiliser leurs informations personnelles avec leur accord et de façon plus pertinente. Il est donc évident que l’inbound marketing et le RGPD ont une démarche identique qui est celle d’obtenir l’autorisation préalable du client avant de collecter ses informations, de lui envoyer un email ou d’effectuer toute autre action marketing. 

L’inbound marketing vous permet d’apporter de la valeur ajoutée à votre audience-cible via des contenus particuliers et pertinents. Par conséquent, vous arriverez à obtenir l’attention et la confiance des clients. Il s’adapte parfaitement aux dispositions du RGPD. Ainsi, l’inbound marketing et le RGPD permettent de renforcer le pouvoir du client, instaurent un meilleur climat de confiance entre l’utilisateur et l’entreprise et rendent les anciennes méthodes marketing obsolètes. 

L’enjeu de la segmentation de votre base de contacts est très important pour mieux définir la cible pour mieux personnaliser vos messages. Grâce au RGPD, vous pourrez mieux cibler les utilisateurs qui sont intéressés par vos offres grâce à l’obtention de leur accord pour l’utilisation de leurs données personnelles et pour l’envoi de messages électroniques. Grâce à un meilleur ciblage des offres et le consentement des utilisateurs sur l’usage de leurs données personnelles, les entreprises pourront proposer des contenus adéquats, améliorer leur référencement naturel et attirer plus de clients sur internet et sur les réseaux sociaux. 

Conclusion

Le RGPD est un règlement qui oblige les entreprises à obtenir le consentement des utilisateurs sur l’exploitation de leurs données personnelles. Ces nouvelles dispositions doivent être respectées dans toutes les entreprises qui manipulent les informations privées des consommateurs. Ces principes peuvent être perçus comme une contrainte à première vue. Cependant, il s’agit d’une réelle source d’opportunités commerciales pour les entreprises qui savent s’y prendre. 

Pour optimiser le traitement et le suivi de votre demande
vous allez être redirigé vers le site Ameli.


OK