Le dossier médical partagé : un carnet de santé numérique bien utile

Dans le cadre du grand chantier « Ma santé 2022 » visant à accélérer la digitalisation de la Santé en France, la ministre des solidarités et de la santé Agnès Buzyn a annoncé en novembre 2018 la généralisation du Dossier Médical Partagé. 

Après 15 années de préparation, et un objectif de 40 millions d’utilisateurs d’ici 5 ans, il nous concerne tous. Décryptons ensemble ce qui fera du DMP un outil incontournable de la santé de demain.

Qu’est-ce que le DMP ?

Anciennement appelé « Dossier Médical Personnel », le DMP, ou Dossier Médical Partagé, est un dossier médical informatisé, une sorte de carnet de santé numérique. Ce service en ligne, très sécurisé, est proposé par l’Assurance Maladie. Il n’y a que vous et les professionnels de santé qui y ont accès !

Le DMP sert à :

  • conserver vos données de santé en ligne, de façon confidentielle et sécurisée (les informations hébergées dessus sont protégées par le secret médical) ;
  • éviter les prescriptions ou les examens inutiles (ou les interactions entre médicaments) ;
  • Simplifier la relation entre les médecins et leur patientèle, et mieux vous prendre en charge en cas d’urgence grâce à l’historique des examens, actes de biologie, radios, etc. ;
  • réduire les coûts au sein de l’Assurance Maladie via la dématérialisation des informations de santé ;
  • simplifier la transmission de vos antécédents médicaux lorsque vous consultez un nouveau médecin ou spécialiste.

 

Le DMP n’est pas obligatoire, mais il est vivement conseillé de l’adopter puisqu’il deviendra rapidement aussi indispensable que votre carte Vitale.

Une seule condition pour en bénéficier : être assuré social majeur et posséder une carte Vitale

Cette vidéo de l'Assurance Maladie illustre le Dossier Médical Partagé.

Pourquoi utiliser le DMP ?

Gratuit, confidentiel et sécurisé, le Dossier Médical Partagé a été conçu comme votre coffre-fort de la santé.
Il favorise l’accessibilité de chacun·e à tout son dossier médical, dématérialise (c’est à dire n’utilise pas le papier, mais l’informatique) un grand nombre de document. Grâce à ces informations centralisées, votre médecin traitant ou tout autre professionnel de santé (y compris à l’hôpital) pourra mieux vous soigner !

Le DMP prévoit :

  • De donner un accès à vos praticiens aux informations utiles à la prise en charge d’un patient : antécédents médicaux, groupe sanguin, résultats d’examens, pathologies et allergies, ainsi que les traitements en cours…
  • Le détail de vos remboursements des 24 derniers mois,
  • Stocker les directives anticipées de fin de vie
  • Les coordonnées d’un proche à prévenir en cas d’urgence, y compris vos directives anticipées concernant la fin de vie.

Dans les prochains mois, d’autres fonctionnalités verront le jour :

  • Votre consentement ou non au don d’organe,
  • Plus tard, il contiendra votre carnet de vaccination.

La confidentialité et la sécurité renforcée sont deux aspects majeurs du DMP.
Ainsi, en tant que patient·e, vous pouvez choisir quels professionnels accèdent ou non à votre DMP. Vous pouvez également ajouter et/ou masquer des documents.
Rassurez-vous, l’Assurance Maladie s’appuie sur une matrice d’habilitation* qui précise quel professionnel peut avoir accès à la lecture de quelles données. Votre espace personnel est déjà bien paramétré par défaut.

Bien entendu, l’ouverture ou non du DMP n’impacte pas vos remboursements dans la mesure où celui-ci n’est pas obligatoire.

Enfin, en cas d'urgence uniquement, c'est à dire si votre état de santé l'exige, un médecin du SAMU ou un professionnel de santé peut accéder aux informations de votre DMP. Ces accès appelés "en mode bris de glace" sont tracés dans votre carnet de santé numérique

Où et comment accéder à son DMP ?

Le DMP peut être ouvert de trois manières :

  • En ligne, en toute autonomie, sur le site www.dmp.fr si vous dépendez d’un de ces organismes : régime général, Cavimac, ENIM, MGP, MNH, Solsantis, Harmonie Fonction Publique, CANSSM, LMDE, CAMIEG, Intériale.
  • Directement dans votre pharmacie ou chez tout autre professionnel de santé équipé des outils informatiques adaptés.
  • Auprès de votre conseiller d’Assurance Maladie

Une fois ouvert, vous pouvez suivre votre DMP via le site internet www.dmp.fr ou depuis l’application mobile du même nom.

Pour obtenir le code de création de votre DMP dès à présent, rendez-vous sur ce lien, il vous sera transmis par courrier ou email.

Une fois le code reçu, il ne vous reste plus qu’à créer votre compte à l’aide votre numéro de Sécurité Sociale et du code d’accès que vous aurez reçu.

Le caractère sensible des informations présentes sur votre DMP requiert un niveau de sécurisation optimal, c’est pourquoi en plus de votre mot de passe, un code d’accès unique vous sera adressé lors de chaque tentative de connexion sur le canal que vous aurez choisi (sms, email).

Veuillez noter que ni l’Assurance Maladie, ni aucun organisme d’assurance, ou de complémentaire santé, ne peuvent vous obliger à ouvrir un DMP, et à encore moins à vous en demander l’accès.

 

* La matrice d’habilitation est un document qui stipule les conditions d'accès en lecture aux types de documents selon la profession ou la discipline. L’accès au DMP d’un patient est réservé aux professionnels de santé expressément autorisés - ou réputés autorisés - du fait de leur appartenance à son équipe de soins. Ces professionnels ne peuvent accéder qu’aux catégories de données prévues au titre de la présente matrice des habilitations et ne doivent accéder, au sein de ces catégories, qu’aux seules données strictement nécessaires à la prise en charge du patient (source Assurance Maladie).

Pour optimiser le traitement et le suivi de votre demande
vous allez être redirigé vers le site Ameli.


OK