Les démarches à effectuer et les justificatifs à fournir en tant qu’étudiant pour être affilié(e) à une mutuelle

Depuis 2018, les étudiants sont des assurés sociaux comme les autres. Exit la "sécu étudiante" : chaque étudiant français est automatiquement affilié au régime de protection sociale classique. Malgré tout, les frais de santé ne sont pas intégralement remboursés. Quid du reste à charge ? Adréa Mutuelle a la réponse !

1er septembre 2018 : Disparition du régime étudiant

Avant 2018, être étudiant impliquait de s'inscrire à une sécurité sociale étudiante, elle-même gérée par une mutuelle étudiante, et de régler la somme de 217€. Ce n'est plus le cas : la protection sociale des étudiants a évolué vers un mode de fonctionnement plus simple et plus accessible en termes de démarches et de coût.

L'affiliation à Sécurité Sociale est désormais automatique et gratuite. Votre statut d'étudiant vous permet d'être rattaché en tant qu'assuré à part entière à la Caisse d'Assurance Maladie de votre lieu de résidence, la plupart du temps celle de vos parents. Vous bénéficiez alors des mêmes droits que tout assuré social du régime d'Assurance Maladie classique.

Après avoir créé votre espace personnel sur Ameli.fr et mis à jour votre carte vitale, la sécurité Sociale vous rembourse directement une partie de vos frais de santé (de 15% à 70% selon les soins), mais pas la totalité.

Bien que facultative, la souscription d'une mutuelle pour étudiants est donc vivement conseillée. Elle permet de compléter les remboursements de reste à charge et de limiter considérablement vos dépenses de santé.

Bon à savoir : Pour faciliter votre parcours de soins et être mieux remboursé, il est recommandé de déclarer un médecin traitant. Par exemple, la consultation d'un médecin généraliste n'est remboursée qu'à hauteur de 30%. S'il s'agit de votre médecin traitant déclaré, le taux de remboursement passe à 70%.

Les démarches administratives à effectuer pour souscrire à une mutuelle lorsque l’on est étudiant

Vous souhaitez maîtriser vos frais de santé pour mieux contrôler votre budget ? La solution est de souscrire un contrat d'assurance complémentaire santé auprès d'un organisme spécialisé tel qu'Adréa Mutuelle.

Après avoir défini vos besoins spécifiques (traitement particulier, soins optiques ou dentaires réguliers, etc.), vous pourrez opter pour la formule d'assurance complémentaire la plus adaptée à vos besoins.

Si vous avez déjà un numéro de sécurité sociale, les démarches sont simplissimes. Quelques documents suffisent : votre RIB pour les remboursements et votre déclaration de médecin traitant. Ensuite, à vous de créer votre espace personnel sur Ameli.fr et de mettre à jour votre carte vitale.

Si vous n'avez pas encore votre propre numéro de sécurité sociale, votre futur organisme de mutuelle peut se charger des formalités, que vous soyez né en France ou à l'étranger.

En cas de difficultés financières, vous pouvez peut-être bénéficier de la Complémentaire Santé Solidaire (CSS). Celle-ci est gratuite et accessible, sous conditions. Pour en savoir plus, nous vous invitons à vous rapprocher de votre caisse d'Assurance Maladie.

Première année d’étude et continuité de vos études

C'est votre première inscription dans un établissement d'enseignement supérieur et vous êtes de nationalité française ? Vous n'avez aucune démarche à effectuer ! L'affiliation à un régime obligatoire d'Assurance Maladie est automatique. Idem si vous poursuivez des études supérieures et que votre situation n'a pas changé.

Dans le cadre d’une année de césure

Si vous interrompez vos études, il est important de prendre contact avec l'Assurance Maladie car votre protection sociale dépend de votre situation.

Dans la plupart des cas, vous restez rattaché à votre régime actuel, le régime général. C'est le cas :

  • si vous poursuivez vos études dans un autre domaine, que vous résidez en France et sans exercer d'activité professionnelle rémunérée,
  • si vous exercez une activité non salariée sur le territoire français.

Si vous êtes salarié, vous serez rattaché au régime de sécurité sociale correspondant à la nature de votre emploi (Régime général ou agricole).

Dans le cadre d’un contrat d’alternance

Dans le cadre d'un contrat en alternance, vous relevez du régime général de protection sociale. Vous pouvez bénéficier de la même protection sociale qu'un salarié pour le remboursement de vos soins. Si vous remplissez certaines conditions, vous pouvez également bénéficier du versement d'indemnités journalières en cas d'arrêt de travail.

Dans le cadre d’un stage

Effectuer un stage dans le cadre de vos études peut vous permettre d'accéder à une protection sociale, variable selon le montant de votre gratification horaire. Cependant, si votre stage dure moins de deux mois, votre organisme d'accueil n'est pas obligé de vous la verser.

Si vous partez étudier à l’étranger

Enfin, si vous partez à l'étranger, vos droits à la sécurité sociale nécessitent d'effectuer quelques démarches, différentes selon votre destination (En Europe ou hors UE). N'attendez pas la rentrée pour vous renseigner !

Soyez (r)assurés avec Adréa Mutuelle !

Avec Adréa Mutuelle, découvrez une offre d'assurance santé jeune flexible et abordable qui vous permet d'avoir une couverture santé optimale. Quelle que soit votre situation, Adréa Mutuelle a la solution qui vous correspond !

A lire aussi :

Pour optimiser le traitement et le suivi de votre demande
vous allez être redirigé vers le site Ameli.


OK